DOSSIER PRESSE
 
Lëtzebuerg schéckt keen Detachement an den Irak
Source / 7 juin 2018
 

De Vizepremier an Defenseminister begrënnt dës Decisioun mat der Sécherheetslag am Land. Déi wier "insuffisant".

Vum Roy Grotz (Radio) an lm (RTL.lu)

 

© rtl.lu / Irakesch Zaldoten, déi géing den IS gekämpft hunn
 
Sou séier kann et goen: En Dënschdeg hat et nach geheescht, datt Lëtzebuerger Arméi-Spezialiste kéinte fir eng Nato-Missioun an den Irak geschéckt ginn - den Dag drop, e Mëttwoch also, léisst den Defense-Minister bei enger Reunioun zu Bréissel wëssen, datt aus esou enger Lëtzebuerger Participatioun am Biergerkrichsland näischt gëtt.

Wéi et vum Etienne Schneider heescht, wieren d'Sécherheetsgarantië fir d'Lëtzebuerger net héich genuch, datt een de Risk vun esou enger Missioun wéilt agoen - en Dënschdeg nach hat et vum selwechte Minister an enger Äntwert op eng parlamentaresch Fro vum ADR-Deputéierte Kartheiser geheescht, datt dee Risk limitéiert wier, well d'Leit zu Bagdad kasernéiert wieren.

Deemno wäert sech den Apport vun der Lëtzebuerger Arméi am Kader vun der Nato-Missioun am Irak op d'Formatioun vu Spezialisten an der Satellitte-Kommunikatioun limitéieren - ouni also, datt Membere vun den Truppe vum Härebierg mussen am Irak stationéiert ginn
 
Offfizielle Communiqué
 
Étienne Schneider assiste à la réunion des ministres de la Défense de l'OTAN et rejette l'idée de la participation de l'armée luxembourgeoise à une mission en Irak
 
Communiqué par: Direction de la défense
Le Vice-Premier ministre, ministre de la Défense, Étienne Schneider participera à la réunion des ministres de la Défense de l'OTAN les 7 et 8 juin 2018 à Bruxelles. Parmi les sujets à l'ordre du jour de cette réunion figurent les défis sécuritaires auxquels l'Alliance est confrontée ainsi que la coopération entre l'UE et l'OTAN.

La réunion vise également à préparer les travaux du prochain sommet de l'OTAN qui se tiendra le 11 et le 12 juillet 2018 à Bruxelles et sera consacré aux questions de dissuasion, de défense renforcée et de projections de stabilité. C'est lors de ce sommet que l'OTAN finalisera les dispositions d'une mission de formation en Irak que le Grand Quartier général des puissances alliées en Europe planifie actuellement. L'objectif d'une telle mission sera de stabiliser les forces de défense irakiennes dans le contexte du délogement de DAESH du territoire irakien par la coalition internationale contre DAESH.

Étant donné l'avancement actuel de la planification de cette mission, tel qu'il ressort de la réunion du 6 juin 2018 du Grand Quartier général des puissances alliées en Europe, et au vu de l'analyse de la situation sécuritaire en Irak, le Vice-Premier ministre, ministre de le Défense, Étienne Schneider, a décidé que l'armée luxembourgeoise ne se rendra pas sur le territoire irakien. Compte tenu des capacités et des compétences spécifiques de l'armée luxembourgeoise, la contribution luxembourgeoise se limitera à former des spécialistes de l'OTAN aux technologies de communication par satellites, ainsi qu'à mettre à disposition de la bande passante et des terminaux de communication mobiles.

Étienne Schneider a déclaré : « Étant donné que les assurances quant à la sécurité des troupes sur place en Irak me semblent insuffisantes, le Luxembourg n'enverra pas de détachement sur place. La participation luxembourgeoise à une telle mission ne se fera pas au prix de la sûreté des membres de notre armée et se limitera donc à la mise à disposition à distance de compétences et de capacités satellitaires. »
  ... retour à la liste des dossiers de presse
© 2017 spal.lu